Skip to main content

Jasmin Blanc de Lydia Gautier

Pour cette nouvelle dégustation, je vous propose Jasmin Blanc, une création de Lydia Gautier, fait de thé blanc du Népal et de thé vert de chine parfumé au jasmin, le tout, parsemé de pétales de rose.
Mais avant de révéler ce que cette tasse a à offrir, j’ai envie de parler un peu des thés provenant du Népal qu’on ne connaît pas assez !

On ferme les yeux et on imagine des jardins de thé avec au loin, les grues à cou noir volant près des monts himalayens.

Le Népal, terre de thés méconnue.

Quand on parle de thé, on pense rarement au Népal, ce petit pays entouré des états indien et chinois. Et pourtant, il n’a rien à envier à ces deux géants du thé.

Petites plantations mais thés de qualité.

Le thé népalais, majoritairement noir, pousse pour une grande partie dans les zones montagneuses himalayennes, en haute altitude. On trouve des jardins de thés dans 5 districts situés à l’est du pays : Jhapa, Ilam, Panchthar, Terhathum et Dhankuta.
On trouve aussi du thé produit dans la région du Teraï, en plaine, mais qui est de qualité moindre avec une production CTC ( avec des feuilles écrasées et quasiment réduites en poudre). Ce thé est surtout destiné aux sachets que l’on trouve dans la grande distribution.
Le Népal est un jeune pays producteur de thé, cela fait moins de 100 ans qu’il en cultive. Si au début, on ne faisait que du thé noir, aujourd’hui, les producteurs ont su diversifier leurs cultures et on trouve maintenant des thés blancs, verts et oolong !
Les plantations sont assez petites et organisées en coopératives avec des méthodes agricoles propres pour l’environnement ! Les thés produits dans ces régions sont considérés comme de grande qualité, avec plusieurs grands crus et sont produits selon la méthode orthodoxe ( avec des feuilles entières ).

Thé noir népalais ou Darjeeling ?

Proche de la région du Darjeeling, où l’on produit le champagne du thé, le thé noir népalais a longtemps souffert de la comparaison avec son célèbre voisin. La proximité entre les deux régions fait que son terroir assez élevé est assez similaire à celui du Darjeeling.
D’ailleurs, si l’on a trop peu entendu parler du thé népalais c’est aussi parce que pendant longtemps, les producteurs népalais, qui n’avaient pas de structures pour manufacturer les feuilles de thés, les vendaient aux producteurs de Darjeeling qui les faisaient passer pour du Darjeeling, ni vu ni connu !
Si pour autant il y a de fortes ressemblances, il ne faut pas considérer le thé noir népalais comme étant une simple copie du Darjeeling !

La qualité des thés de ce jeune pays producteur n’a donc pas à rougir face aux plus grands, grâce à un terroir d’exception et au travail des producteurs. Voyons maintenant de plus près, le délicat mélange Jasmin blanc.

Dégustation

La marque de Lydia Gautier.

Le Jasmin blanc est une création de Lydia Gautier, experte en thé et consultante. Elle travaille auprès de marques et d’établissements d’hôtellerie et de la restauration depuis de nombreuses années.
Elle source des trésors dans les jardins de thés du monde entier en prenant soin de choisir des thés de qualité cultivés dans des plantations engagées pour l’environnement et pour une rétribution équitable de leurs employés !
Elle compose des créations à la fois de thés et de tisanes sans ajout d’ingrédient synthétique. Depuis quelques années son offre est disponible pour les particuliers.

Le Jasmin Blanc.

Ici, le thé blanc qui le compose provient de la vallée d’Ilam à 1500 m d’altitude. Le thé vert vient de Chine. Le thé au jasmin est le plus ancien thé parfumé qui existe. Si vous voulez en savoir plus sur sa fabrication, je vous propose mon article sur le Jasmin Impérial.
Le thé blanc, je l’adore pour ses notes légères et délicates et le thé au jasmin, c’est simple, je pourrais en boire tous les jours. Alors du thé blanc et du jasmin, il n’en fallait pas plus pour que je fonde…
Visuellement le mélange est très beau, une vraie petite palette de couleurs, avec ces belles et longues feuilles de thé vert et les duveteuses feuilles de thé blanc, le tout agrémenté de petites touches rosées avec les pétales de rose.
L’odeur des feuilles sèches est très floral.

La feuille infusée est de couleur verte claire et légèrement marron. Des notes florales et végétales se dégagent.

L’odeur de la liqueur est également florale. Je trouve ( vous me direz si vous aussi !!) aussi qu’il y a une petite et très légère note pyrogénée.
La liqueur en bouche est ample, elle offre une attaque très fleurie, riche. Puis, tout ceci laisse place de manière élégante à de subtiles notes florales. Alors là aussi, je perçois toujours un arôme pyrogéné, très léger, aussi comme de la mie de pain. Si vous dégustez ce thé, dites-moi en commentaire si vous aussi vous trouvez la même chose ! Après, bien sûr, la dégustation est aussi subjective !
J’adore cet arôme, il y a quelque chose de réconfortant avec mais je n’ai pas l’habitude de le retrouver dans ce genre de thé ! Mais il le rend encore plus intéressant !

Pour conclure, ce Jasmin Blanc est une belle création où le thé au jasmin se marie parfaitement au thé blanc pour offrir un moment d’élégance et de délicatesse. C’est aussi une belle introduction aux fabuleux thés népalais !!
Vous trouverez ce thé sur le site de Lydia Gautier, https://shop.lydiagautier.com/ ainsi que chez de nombreux revendeurs en France ( il y a la liste sur leur site ) au prix de 14 euros les 50 grs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

"Incident theiné ou Thé pris à la fin d'une longue journée " par Sia de @lavoixduthe 

Merveilleuse oeuvre ! Merci Sia ! 😁😁😁

#thé #art #longuejournée #tealover #pasfaitexpres #oups #tealeaves
Anxi Tie Guan Yin, récolte d’automne 2021. 

Faiblement oxydé et non torréfié, il provient de la province du Fujian et, est très populaire en Chine. 

Une liqueur coulante, d'une certaine complexité et d'une longueur assez phénoménale. C'est un oolong qui révèle ses mystères petit à petit… Il se dévoile totalement quand il disparaît, en habillant le palais d’un champ de fleurs blanches ! 

#thé #tea #oolong #oolongtea #chinesetea #théchinois #Yixing #tealeaves #teablog #teablogger #automne #teaddict #tealovers